Interview de Ruben Pieraerts, co-fondateur d’Alinoa agence web

Thomas 7 octobre 2013 Alinoa

On se connait ? Peut-être avez-vous travaillé avec nous, peut-être nous sommes nous déjà croisé (en vrai) ou seulement avons-nous échangé quelques « tweets » ? Ou bien peut-être sommes-nous encore de parfaits inconnus pour vous ?

Il était réellement temps d’y remédier. Je suis persuadé que le coeur d’une entreprise commence avec les personnes qui la composent. Cela est tout aussi vrai pour les personnes qui y travaillent que pour les personnes qui la font vivre.

Alinoa-Ruben-profil-2016

L’interview du jour : Ruben Pieraerts

Après avoir répondu aux quelques questions posées par mon associé Ruben pour initier cette rubrique, c’est à son tour de répondre.

Continuez à nous suivre, vous découvrirez prochainement d’autres interview de personnes qui font partie de l’écosystème d’Alinoa. Bonne lecture !

Thomas : Hello Ruben, à ton tour de passer sur le grill ! Que voudrais-tu nous conter en introduction pour te présenter ?

Ruben : A ce moment précis, je réalise qu’il est plus facile de poser des questions que d’y répondre. La première phrase est probablement la plus compliquée à prononcer. Afin de me présenter brièvement, je suis certainement, comme beaucoup de belges, le fruit d’un sacré « melting-pot » : ma mère vient de Tournai, mon père de Flandre (Antwerpen pour mon grand-père, Brugge pour ma grand-mère) et il est né et a vécu une partie de son enfance au Congo. Moi je suis né à Bruxelles, même si je n’y ai pas grandi. Je n’y suis revenu qu’après mes études supérieures. Je suppose que ce doit être çà la définition du belge.

Thomas : Tu as une formation orientée plus graphisme « print » à la base, racontes-nous comment tu es venu au monde du web et ce que tu y apprécies ?

Ruben : Mon intérêt dévorant pour le web remonte a bien avant mon choix d’études. J’oserais même dire que j’ai choisis la filière graphisme « print » de manière utilitaire. Elle m’a surtout servi à améliorer ma culture visuelle. Le web a toujours été le fil conducteur. Je pense que mon premier site web remonte à 1996. Pour la première fois, il était possible de publier quelque chose instantanément et surtout les ressources et connaissances nécessaires étaient à portée de souris. J’y ai donc passé de longues nuits, après-midi,…

Thomas : Nous avons fondé Alinoa il y a déjà 5 ans, quel est ton ressenti par rapport à cette aventure et quel est ton rôle dans l’équipe ? Ton rôle a-t-il évolué au fur et à mesure des années ?

Ruben : Ce que j’aime avant tout dans mon métier c’est la variété des tâches. Je suis avant tout un touche à tout. A la base, j’étais le graphiste de la boite. J’occupe toujours ce rôle même si je le mène de front avec la gestion commerciale et administrative. Cela a demandé pas mal d’astuces pour réduire la charge administrative par des process qui nous rendent vraiment efficaces.

Thomas : Bien entendu, et même si avoir sa propre entreprise exige une implication de chaque instant, tu as d’autres passions. Quelles sont-elles ?

Ruben : Avant tout je suis passionné du monde de la création, je suis donc tout naturellement attiré par les arts visuels et graphiques, le design et la musique. Dans ces domaines je suis vraiment éclectique. Mais la musique m’occupe de manière plus importante en tant que compositeur ? bidouilleur ? et j’essaye de produire des compositions aussi variées que les sont mes groupes préférés.

Thomas : Où peut-on te trouver sur internet et que pourras-t’on y trouver ?

Ruben : J’ai un blog personnel mais il n’est pas très à jour. Vous pouvez retrouver mes compo sur « Soundcloud » et je participe avec ma moitié (Clémence) à un blog qui présente des expos, des DIY et autres qui s’appelle Rhino & Rose.

Thomas :  Tu nous livres sur le blog ta vision actuelle du monde du web, comment vois-tu le web évoluer à plus long terme, dans 10 ans par exemple ?

Ruben : Depuis quelques années on s’aperçoit de le fragmentation des usages d’Internet : smartphones, tablettes, ordinateurs,… Je pense qu’à ce jour cela n’est plus le futur mais le présent. Dans l’avenir, cela va s’accentuer vers d’autres appareils afin d’apporter aux usagers une consultation plus contextuelle : un frigo connecté pourra consulter une base de donnée en ligne et identifier les aliments présents dans le frigo pour proposer des recettes, informer des dates de péremptions,… Ce sera l’internet des objets.

Thomas :  Peux-tu donner un truc qui va vraiment faire gagner du temps / argent aux personnes qui vont lire ceci ?

Ruben : Si comme moi, votre boite mail est devenue un job à plein temps. Ne lancer pas votre logiciel mail en commençant votre journée. Fixez-vous des plages horaires réservées au traitement des emails.

Thomas :  En ce moment, pendant le boulot ou après, qu’écoutes-tu ?

Ruben : En ce moment, j’écoute Classic 21, à 16h00 j’écouterai « On n’est pas rentré (sur La Première) et à 18h00 « Jazz » (sur Musiq3). Je suis très radio et souvent les radios le RTBF.

Checklist Réussir son site internet

Téléchargez gratuitement notre checklist «Réussir son Site Internet»

Téléchargez