Vous reprendez bien un peu de kiwi ?

kiwi-party-splash

Alinoa était en mode « voyage » à la mi-juin. La raison ? Un passage par la belle ville de Strasbourg pour la conférence web Kiwi Party organisée par Alsacréations qui aborde les sujets de la technique, la performance, l’accessibilité et la productivité pour le web entre autre. Vaste (et passionnant) programme. Petit compte rendu sur TOUT ce qu’il s’est passé.

D’abord un peu de tourisme

Strasbourg, on n’y pense pas forcément mais ce n’est pas bien loin de la Belgique. 4h de Bruxelles, Namur ou Liège et même 3h depuis la province de Luxembourg en voiture tout du moins. Parti jeudi matin, cela nous a laissé le temps de visiter la ville l’après-midi.

Nous découvrons Strasbourg et sa cathédrale mais aussi ces nombreuses places teintées de verdure et d’églises disséminées un peu partout. Sans oublier bien sûr les nombreuses maisons aux colombages typiquement alsaciens mélangés à une ambiance générale bien vivante. Bref on a aimé Strasbourg et on reviendra.

IMG_5759WP_20150618_029WP_20150618_037

Strasbourg : de l’eau, de l’eau, de l’eau mais aussi ses espaces verts et maisons typiques et une chouette ambiance

Pour finir cet aparté tourisme passionnant, si vous cherchez typiquement alsacien, n’hésitez pas à aller manger au « Pont Corbeau » péblicité unanimement par internet et les locaux. Pour un cadre bonne franquette, « L’épicerie » sera également un très bon choix. Dans les 2 cas, on vous confirme, on a apprécié nos choix gastronomiques et on vous les recommande et dites-nous si avez aimé aussi !

IMG_5742

L’épicerie, un chouette endroit pour manger à la bonne franquette

WP_20150618_056 WP_20150618_054

Vous voulez manger typiquement alsacien ? Le Pont corbeau est pour vous !

La Kiwi Party

logo-kiwiparty

Mais nous n’étions pas sur place pour du tourisme (sans blague). Ce qui nous a poussé vers Strasbourg c’est la fameuse conférence Kiwi Party. La Kiwi Party est un évènement d’Alsacréations, une des communautés francophones les plus importante de graphistes et d’intégrateurs web. Vous y trouverez aussi bien des tutoriels, des astuces et des actus qu’un forum sur tout le côté frontend d’un site internet (html, css, javascript).

Fort de cette communauté, Alsacréations qui est aussi une agence web a mis en place la Kiwi Party depuis 2010 (c’est en tout cas ce que raconte Internet) qui chaque année prend de l’ampleur. La Kiwi Party c’est « une journée dédiée à la qualité, la performance et l’accessibilité du Web » . Bref un évènement qui représente exactement ce que nous cherchons dans des conférences web. De plus cerise sur le gâteau, c’est gratuit. Il faudra juste être prévoyant pour s’inscrire car il n’y a que 250 places. Pour vous donner une idée les 100ères places sont parties en 31 secondes.

Notre retour sur les conférences du jour

Ne voulant rien manquer nous sommes arrivés très disciplinés à l’ouverture des portes à 8h. Le temps de faire connaissance avec les lieux (L’Escarpe, l’auditoire de l’université de Strasbourg) et les quelques belges également présents sur place. Qui avait-il à retirer des différentes conférences ? Voilà mon humble opinion. N’oubliez pas de découvrir la version imagée de Ruben très inspiré ce jour-là !

WP_20150619_005-modif

Notre lieu du jour : L’escarpe avec retour sur les bancs de l’école

18460661253_8576a76dd2_o

Les sésames si vous ne voulez pas vous faire tirer à vue. Crédit : Bruit silencieux

Icon-fonts vs SVG sprites / Vincent de Oliveira :

Les icon-fonts c’est un peu la loose comparé au SVG beaucoup plus souple et modulable. Surtout que sa compatibilité n’est pas si mal que ça alors si vous pouvez éviter Awesome Font & co, ce n’est pas plus mal. Son seul gros défaut (et de taille), c’est le workflow pas évident à mettre en place. Voir les slides

Les personas : comment les concevoir et les utiliser / Gwennola Pierre

Les personas  est une méthode parmi d’autres qui vise à créer des profils de personnes types qui vont utiliser votre site internet et pour qui vous aller réaliser des fiches tel un profiler. Une présentation qui aura mis l’accent sur le fait qu’il ne doit pas y avoir trop de personas (3 ou 4 max) et tester en situation réelle avec des utilisateurs testeurs pour analyser leurs comportements le plus souvent possible. C’est une méthode qui permet de bien s’assurer que votre site web sera efficace face aux publics visés et détecter des problèmes avant la fin du projet. Voir les slides

Le debug d’applications web simplifié / Etienne Margraff et David Rousset

Deux types modestes qui se ramènent tranquille en vous disant qu’il ont créé un outil de débuggage web multi-plateformes (ironie). Un super outil pour observer ce qu’il se passe sur votre page web et trouver ce qui coince point de vue javascript. Certes sponsorisé par Microsoft et ce ne sont pas moins que les auteurs de BabylonJS (le moteur 3D) qui sont derrière Vorlonjs. Bref à découvrir si vous êtes déjà férus de Firebug.

Le chasseur-cueilleur, Hannibal Lecter, et autres considérations ergonomiques / Antonio Capobianco

L’exposé d’une thèse à propos de l’interaction des utilisateurs avec un site internet. Ca parlait de mémorisation spatiale et autres aspects cognitifs. A la fin petit débat sur une recommandation de l’orateur qui préconisait de figer la présentation du site une fois qu’il est chargé. Comprendre si un site est chargé avec une media querie pour « grand écran », il n’en bougera plus même si on redimensionne la fenêtre de manière à ce qu’elle sois moins large. Cette recommandation en a fait bondir plus d’un dans l’assemblée (nous y compris). Voir les slides

Le pseudo-élément, c’est bon ! / Matthieu Bué

Sans doute la conférence qui aura le plus parlé aux développeurs et intégrateurs en herbe de l’assemblée. Matthieu nous a montré comment on pouvait pousser dans ses derniers retranchements les pseudo-éléments :after et :before.De nombreux exemples expliqués très intéressants. Les 20 minutes furent trop courtes. Voir les slidesDécouvrez les démos.

Le web et ses sales caractères / Damien Senger

La typographie est parfois le parent pauvre (soyez rassurés, chez Alinoa c’est une passion) lors de la conception d’un site internet. Il existe pourtant de nombreuses possibilités pour gérer au mieux cet aspect notamment via l’appel @font-face de la CSS. Connaissiez-vous local() et la possibilité d’utiliser font-weight et font-family directement dans l’appel ? Google Font et autres services en ligne auront également pris du plomb dans l’aile. On est bien d’accord avec cette opinion de ne pas faire d’appels extérieurs pour votre site car niveau pérennité, le jour où ce service s’arrête, vous allez pouvoir vous arracher les cheveux avec vos clients. Voir les slides

18896661410_1ee1cd6322_o

L’assemblée avec au milieu vos fidèles serviteurs. Crédit : Bruit silencieux

Faire passer un mammouth dans un tuyau d’arrosage (aka la performance sur mobile) / Jean-Pierre Vincent

La performance web, sans doute le buzzword (mot-clé tendance) 2015. Et pour cause, c’est un sujet primordial auquel nous faisons très attention chez Alinoa depuis quelques années. L’orateur a mis l’accent sur des exemples de logique de chargement des différents éléments. On s’assure notamment d’abord de charger le texte puis seulement les images tout en jonglant avec les appels javascript et autre lazy loading pour charger les images progressivement et selon les terminaux utilisés. Voir le screencast (son pas terrible)

UX design & hackathon : un guide de survie / Laurence Vagner

Si vous n’aviez jamais pratiqué de hackathon, Laurence vous aurait sûrement donné envie d’en commencer une dès le lendemain. Le hackathon c’est un évènement de 48h pendant lesquels toutes les professions du web se rassemblent pour sortir une idée et une présentation technique de celle-ci selon un briefing précis ou non. Laurence reprend tous les points importants comme le défi de faire tout un projet en 48h ce qui nécessite d’être organisé : on pense à manger et à dormir, on communique souvent avec son équipe, on fait au plus simple,… Voir les slides

Le responsive côté serveur / Rémi Grumeau

Les concepteurs de site web surchargent souvent trop les demandes faites via Javascript (chargement) et et/ou css (media queries) qui sont souvent les mêmes et qui nécessitent du temps de l’ordinateur de votre visiteur à chaque chargement de page alors que votre serveur pourrait s’en occuper plus rapidement et sans devoir ré-analayser systématiquement des données qu’il connait déjà. L’idée est donc d’équilibrer ces demandes entre le serveur et CSS/javascript notamment en d’identifiant les profils techniques de vos utilisateurs grâce à un language orienté serveur (php par exemple). On enregistre ensuite ces profils utilisateurs (mysql par exemple) et vous comparez grâce à des variables et des conditions avec vos design prévus quelles parties de code seront affichées pour quelles media queries selon les profils de vos utilisateurs (les terminaux utilisés). Une technique connue mais cela ne fait jamais de mal de la rappeler. Voir les slides

Et si on parlait productivité ? / Nicolas Birckel

Comment bien gérer son temps, une conférence qui représentait un sujet de prédilection chez Alinoa. Il fut question d’optimisation en ne relevant pas ses mails pour commencer sa journée ou encore d’atteindre son flow ce moment où vous êtes tellement concentré que vous ne voyez plus le temps passer.

Petit clin d’oeil à notre ami et coach Pierre Guilbert très porté sur le sujet actuellement.

Nous vous conseillons d’ailleurs sur le sujet la lecture de Rework de 37signals, un livre que l’on a dévoré ici. Voir les slides

L’UX sans Utilisateur n’est que pornographie / Raphaël Yharrassarry

Des expériences vécues par cet orateur sur l’expérience utilisateur notamment grâce aux test utilisateurs en situation réelle (notion déjà abordée le patin avec les personas). Sans eux point de salut pour mettre en place de bonnes expériences utilisateurs sur les applications et sites web des clients évoqués (Orange, Carrefour,…).

Fin de la Kiwi Party

19076920562_225427cd71_o

La Kiwi Party c’est déjà fini 🙁 Crédit : Bruit silencieux

Plein de choses à mettre en place

Comme à chaque fois que nous participons à une conférence, c’est encore plus boostés à bloc que nous repartons de la Kiwi Party avec des idées de choses à mettre en place dans notre processus de travail.

On tire notre chapeau à Alsacréations pour cette totale réussite de cette Kiwi Party 2015. Les différents moments autour des conférences étaient une vraie réussite également (le dinaÿ, le goutaÿ, le super quiz en fin de journée,…). Et vous, vous y étiez ? Vous en avez pensez quoi ?

Si on peut être de la partie en 2016, c’est avec grand plaisir que l’on reviendra. C’est juste histoire de tester d’autres lieux gastronomiques de Strasbourg, les conférences c’est juste pour se donner bonne conscience bien sûr 😉

D’autres retours de la toile

Partagez ce merveilleux article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *